Bougies parfumées

Nous sommes très catégoriques : éviter les fragrances dans vos produits pour le visage! Désolé… Nous savons à quel point elles sont agréables pour le nez, mais il en va de la santé de votre peau. Il existe heureusement de meilleures façons, non irritantes, de profiter d’un bon parfum. L’une d’entre elles est d’allumer une bougie parfumée, petit luxe particulièrement à la mode en ce moment…

Un petit luxe nécessaire


Bien qu’il en existe pour toutes les gammes de prix, il faut s’attendre à payer le prix fort pour une bougie qui se démarque, contrairement aux produits de soins de la peau, où payer très cher n’apporte souvent pas grand-chose de plus. La qualité de l’expérience en dépend, tant au niveau olfactif qu’émotionnel! En effet, l’assemblage parfait des matières premières haut de gamme résulte en un parfum unique et mémorable, qui ne donnera pas de maux de tête. Les emballages soignés et l’attention portée aux détails de ces bougies sont un plus agréable (surtout pour les adeptes du «unboxing»).

(Il est également  plus satisfaisant de "mettre le feu" à quelque chose de dispendieux.)

N.B. La mémoire est étroitement liée à l’odorat… Un souvenir à l’arôme de "Fleur fantôme" ou de "Cotton Poplin" est plus poétique que celui qui sent la pomme verte ;).

 

Coups de cœur 

Pour ceux qui seraient intéressés, trois gammes se démarquent selon nous.




 

BYREDO : Fondée en 2006 par le Canadien-suédois Ben Gorgham.

Il propose des odeurs revisitées, souvent tirées de ses souvenirs ou d’images. Cette façon de créer apporte une touche d’originalité et rend ses parfums uniques. Le contraste entre ces fragrances complexes et le packaging très épuré (à saveur scandinave) est aussi très intéressant.

Dans cette gamme, on aime beaucoup Tree House ainsi que Fleur Fantôme.

Au Québec, les bougies Byredo ne sont disponibles qu’en ligne. Vous pouvez les trouver sur le site de Holt Renfrew. Il faudra donc vous fier au nom et description des parfums pour faire vos choix, bien qu’honnêtement, il est difficile de se tromper (ou profiter d’un voyage 

 

RUBY BROWN : Une maison québécoise, à la hauteur des plus grandes parfumeries françaises.

Honnêtement, c'est un coup de cœur majeur pour cette ligne de bougies parfumées (et de parfums sur mesure) fondée par Ruby Brown en 2012 ! À base de cire de soya, elles sont coulées au Québec, avec le plus grand soin. Cela transparait définitivement lorsqu’elles brûlent, laissant planer leurs effluves réconfortantes. Aussi, mention à leur très chic emballage, qui fait presque mal au coeur de défaire. On aime particulièrement Flower Power, qui évoque un voyage en France parsemé de grandes promenades, sous de doux jours printaniers.

Au Québec, les bougies Ruby Brown sont disponibles en ligne au www.rubybrown.com ainsi que chez Boutique Denis Gagnon, Michel Brisson et Boutique Billie à Montréal.

 

DYPTIQUE : Maison parisienne de parfum crée en 1961.

On aime particulièrement Feu de bois et Figuier. Leur parfum pur et clair est un véritable régal. La maison offre des petits formats, parfaits pour essayer plus d’une bougie sans devoir vendre un de ses reins. Le design classique et caractéristique de la marque ajoute aussi à votre décor… un beau deux en un !

Au Canada, elles sont disponibles chez Holt Renfrew, en magasin et sur le site web.

 

Un Bonus

Une fois votre bougie complètement consumée, vous pourrez réutiliser le pot à des fins décoratives et purement ostentatoire,  élément d’ailleurs essentiel de toute publication Instagram qui se respecte. ;) L'astuce pour nettoyer le pot est de placer ce dernier une nuit au congélateur et de le remplir d’eau bouillante le lendemain. La cire se décollera toute seule. Vous aurez un joli contenant à utiliser en porte-crayon ou encore en porte-allumettes.

 

 


Article suivant