Comprendre la peau. Partie 2: le derme

La grande majorité d’entre nous est constamment à la recherche de nouveaux produits à découvrir pour améliorer l’apparence de notre peau. Crème, exfoliant, nettoyant, masque, fond de teint, etc., il existe plus de classes de produits que de lettres de l’alphabet, et tous sans exception affirment avoir un impact de près ou de loin sur la peau. On s’est donc dit qu’il serait intéressant et surtout pertinent de comprendre de quoi est composée la peau et comment cet organe fonctionne ! En 2 parties… on vous présente : la peau.

 

Le derme est la deuxième couche de la peau, il se situe juste en dessous de l’épiderme. Comprendre comment fonctionne cette structure est très intéressante d’un point de vue cosmétique puisque cela nous permet d’être critiques envers les produits que nous envisageons acheter.

Le derme est responsable du soutien de la peau ainsi que de son élasticité et sa souplesse. Il joue également un rôle important dans la nutrition de l’épiderme ainsi que dans la cicatrisation de la peau.

C’est dans le derme que se situent les follicules pileux, les glandes sudoripares et sébacées, des vaisseaux sanguins et fibres diverses. Il est formé entre autres de collagène, d’élastine, de glycoprotéines et d’eau.


Le collagène est une des protéines les plus fortes et abondantes dans le corps humain. Au niveau de la peau, elle joue un rôle clé dans sa durabilité et sa résilience. Avec l’âge, il est connu que le collagène diminue. Cette protéine et son lien avec l’aspect de la peau ont été maintes fois étudiés. Plusieurs cosmétiques autant topiques qu’en injections ont pour but de stimuler sa production ou encore de littéralement le remplacer et le réparer. Il convient toutefois de rester prudent quant aux résultats miracles promis par ces différents produits, surtout ceux des crèmes topiques. En effet, plusieurs molécules sont trop grosses et n’arrivent pas à pénétrer le derme !

L’élastine (une protéine) quant à elle permet résilience et élasticité à la peau, ainsi qu’à d’autres organes dont les poumons et les vaisseaux sanguins. C’est entre autres elle qui permet à la peau de s’étirer et de reprendre sa forme après. La synthèse de l’élastine débute durant la phase fœtale et atteint son maximum dans la période néonatale. Elle diminue significativement après cela et est presque inexistante à l’âge adulte. C’est une des raisons, entre autres, de l’apparition des rides lors du vieillissement. Brièvement, le derme perd de l’élasticité et du tonus, et de fait, est de moins en moins capable de s’opposer aux contractions musculaires…ce qui entraine les rides et ridules. À noter aussi que les rayons UV augmentent la dégradation de l’élastine…donc, n’oubliez pas votre crème solaire !

Alors que l’épiderme est la cible de la grande majorité des produits cosmétiques topiques, le derme, lui est celle de plusieurs traitements injectables. Il en est ainsi puisque la majorité des topiques n’arrivent pas à pénétrer le derme, et doivent donc être injectés pour y arriver. Rappelons que le derme est extrêmement important pour l’apparence de la peau ! Il est responsable de son soutien, son élasticité ainsi que sa souplesse. Une diminution de ses composants principaux, dont l’élastine et le collagène entrainent le vieillissement de la peau. Il n’est donc pas étonnant que plusieurs cosmétiques tentent de retarder la diminution ou littéralement de remplacer ces constituants. Restons toutefois très prudents avant de croire à tous les effets promis par nos cosmétiques. Soyons critiques et avertis! 

 

Baumann, L. Cosmetic Dermatology, 2nd edition, 2009. 

Seite S, Zucchi H, Septier D, Igondjo-Tchen S, Senni K, Godeau G., Elastin changes during chronological and photo-ageing: the important role of lysozyme. J Eur Acad Dermatol Venereol. 2006 Sep;20(8):980-7. 


Article précédent Article suivant


1 commentaire
  • Très instructif! Merci!

    M. Jackson le

Laissez un commentaire